Petite poésie sur trottoirs

Si on y regarde bien, on rencontre dans les villes une foule de petits messages, de dessins, des mots, des phrases, des collages. On les trouve sur les murs, les trottoirs, les vitrines de locaux désaffectés, le mobilier urbain.
Je trouve ces traces fascinantes, car elles ont été laissés là par des inconnus pour d’autres inconnus ; les passants. Dans cette histoire les hommes ne se rencontrent pas, seulement les pensées, les idées.
J’ai choisi d’exposer pour commencer une série qui témoigne de traces poétiques.
Mais on trouve également d’autres types de traces : affirmation d’appartenance à un territoire, messages d’amour exaltés ou désespérés, messages de souffrances et parfois de haine, revendications politiques. Ces thèmes, je l’espère feront parti de prochaines séries à venir.


Conception : Orfaon.net